Ecole de Rugby du canigou
Résultats Ecole de Rugby du Canigou

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 >>

LE CHALLENGE AUTHIER NOUVELLE FORMULE A PRADES
Samedi 19 Mars 2016

Dans le cadre du challenge Authier nouvelle formule les 4 stades de Prades ont acceuilli les clubs du RACC , Millas ,TET , Thuir , Aspres ,ESBAC , USAP et bien entendu ERC .Prés de 500 jeunes rugbymen se sont affrontés fort amicalement dans une bonne ambiance en prenant un maximum de plaisir .

lES PREMIERS PAS AU STADE DU LYCEE: Un samedi riche en émotions pour nos 2 équipes des -de 8 ans.

La finalité est belle puisque c’est la 1° place pour nos jeunes joueurs ; rien n’était fait d’avance car de belles équipes sont venues défendre leurs couleurs en cette belle après midi de début de printemps.

Une fois de plus les – de 8 première et secondes années nous ont fait plaisir , ont fait plaisir aux parents présents autour des terrains ,mais surtout se sont fait plaisir et ont passé une bonne après midi.

Nous avons vu de belles phases de jeu , un beau soutient collectif et une envie de jouer qui va leurs permettre encore de progresser.

Les matchs n’étaient pas gagnés d’avance loin de là ; mais nos jeunes joueurs n’ont pas baissés les bras et ont fini par s’imposer grâce à leur détermination.

Il y a encore beaucoup de travail à faire lors de nos entraînements mais pour le moment ce que nous faisons le mardi commence à porter ses fruits lors de nos rencontres.

Félicitations à nos jeunes joueurs

Résultats :

1° année :

ERC   4          /    THUIR  3

ERC   7         /   MILLAS  6

MILLAS 2   /   THUIR  8

2° année :

ERC  6     /  TET 5

ERC  10  /  ESCBAC  3

ERC  2  /   THUIR  1

ERC  5  /  MILLAS  1

 

LES POUSSINS  AU STADE CLEMENT PADRIXE:

1° année :

ERC   0          /    RACC 0

ERC   2         /   TET 4

ERC 0          /   ESBAC 5

2° année :

ERC  2     /  TET    3

ERC  2  /   THUIR  2

ERC  2  /  MILLAS  2

 

LES BENJAMINS  AUX STADES DE LA PLAINE SAINT MARTIN:

ERC   1          /    RACC   3

ERC   4         /     THUIR 1

ERC  1          /  ESCBAC  4




LES MINIMES EN PLEIN DOUTES ......
Samedi 19 Mars 2016

En déplacement en championnat à ESPIRA DE L'AGLY ,nos minimes se sont inclinés face au MOULIN à VENT (22 à 17) et à ESBAC/TET par 38 à0) .Deux matchs pourtant largement à leurs portés  dans lesquels la grande majorité de nos minimes étaient aux abonnés absents ,méconnaissables dans le combat et l'envie  ,bafouant les fondamentaux élémentaires en rugby ,laissant dans l'incompréhensibilité  et la perplexité totale le staff et les quelques supporters présents .

Il est grand temps de se reprendre et dés le samedi 2 avril  face au MOULIN A VENTet SCR , et retrouver enfin le vraie visage de notre équipe minime . 




LES CADET SONT EN QUARTS DE FINALE
Vendredi 18 Mars 2016

  A cœur vaillant, rien d'impossible !!!

Ce samedi 19 mars 2016, c’est un court déplacement qui est proposé au groupe Cadet Canigou.
Ils affrontent en 1/8 de finale du championnat TEULIERE A du Languedoc – Roussillon, les catalans du regroupement SALANQUE CR / CABESTANY.

Pour ce derby, seuls des tests lundi en altitude pour 7 joueurs sous l'égide de nos stagiaires de STAPS ( Zoé et Nico ) de Font-Romeu viennent chambouler la préparation hebdomadaire.

Quant aux entraînements de mercredi et vendredi, ils ont été suivis par la totalité de l'effectif. C'est vraiment génial d'entraîner dans ces conditions là !!!
Ces deux séances se déroulent dans une atmosphère studieuse. Le groupe est concerné, à l’écoute, appliqué car quel adversaire nous est proposé !!!
Il s’agit tout simplement l'aller affronter sur ses terres le n° 1de la phase qualificative…. C’est pour vous dire que la marche est haute !
Mais c'est pour relever de tels défis que l'on transpire et il va donc falloir "s'y filer" !! 

Après la traditionnelle mise en place matinale au stade Clément Padrixe de PRADES, nous nous mettons à table pour un repas pris en commun ( merci Nicolas ).
Ensuite, à bord de mini bus et de voitures particulières, l'équipe rejoint le stade Joseph RAYNAL à Villelongue de la Salanque (66).
L’équipe mise en place par le staff, pour cette rencontre est la suivante :
VANNI - BOSC – BENEZIS
DEVOS – DIMIER
GRIEU- DRAPIER – MONTAGNE - BONNEIL
ELIAS (m) – HEMMERLE (o)
SALIES Guillem – RIU (Cap.) – LORY – PRATVIEL
MARTY

« Jokers »
AUNEZ – GRIEU Axel – MICCI – CAPELA – CAMBILLAU - ABDOUN - PREVOST

A 14h00, l’arbitre M. JULIA, assisté à la touche par messieurs VAUDRAN et DANESI du comité du Pays Catalan siffle le début de la rencontre.
Après avoir gagné le « toss » nous prenons l'engagement et nos adversaires décident de jouer contre le vent. 
Les hommes du CANIGOU sont de suite dans la partie et prennent le jeu à leur compte.
Avec l’aide d »Éole, la domination est en faveur des Cadets Canigou. Nous sommes à la 3ème minute et l’arbitre sanctionne justement les hommes de la plaine.
On prend les buts, mais ça passera à coté. Dommage…
Les défenses prennent le pas sur les attaques, et les buteurs sont peu en verve dans ce premier quart d’heure (2 tentatives ratées de part et d’autre) 

On joue la 21ème minute et l’arbitre inflige un carton blanc au numéro 5 Salanquais pour fautes répétées.
Les hommes de la montagne font parler leur puissance, leur tonicité aussi bien devant que derrière. La défense noire résiste, plie mais ne cède pas..
C'est sur une nouvelle pénalité à la 29° minute que le buteur du Canigou va ouvrir le score.
(SALANQUE CR/ CABESTANY 0 – CANIGOU 3).

On sent les locaux (car le match se joue à l’extérieur…et non en terrain neutre) à la peine physiquement, à limite de la rupture.
Après un temps-mort à l’initiative des locaux afin de souffler un peu, nos bleus et blancs accélèrent. Nous sommes à la 30° minute. Dans un "excès de générosité", le seconde ligne du Canigou écope d'un carton blanc. La pénalité sera transformée par le buteur local.
(SALANQUE CR/ CABESTANY 3 – CANIGOU 3).

Sur le coup d’envoi, les visiteurs prennent d’assaut le camp des locaux.
Après plusieurs temps de jeu, sur la reprise de largeur, le troisième ligne Théo BONNEIL vient se proposer dans la ligne, pour franchir et après une course de 20 mètres dépose le cuir au pied des poteaux. L’essai sera transformé par le buteur local.
(SALANQUE CR/ CABESTANY 3 – CANIGOU 10).
Nous jouons les dernières minutes de cette première mi-temps, le monopole du ballon est toujours à l’initiative des hommes du Canigou qui gèrent.

La mi-temps intervient sur ce score de 10 à 3 en faveur du CANIGOU.

Après la « pause », et quelques modifications tactiques, les Salanquais engagent et tout de suite, nous mettent sous pression.
Face au vent, nous subissons. Comme la semaine dernière, on n’arrive pas à maîtriser, à s’organiser, à mettre la main sur le ballon. 
On prend l’eau. Ils alternent très bien le jeu, nous mettent systématiquement en danger…mais la défense catalane résiste. 
Et sur une nouvelle action collective des locaux, à la 38° minute, coup du sort : Notre demi d’ouverture est touché sur un choc dans le placage et se verra dans l’obligation de sortir à la demande expresse de l’arbitre.
Nous jouons la 46° minute, les locaux veulent accélérer le jeu sur une pénalité. Nous ne sommes pas à 10 mètres et double sanctions…carton blanc et trois points de plus pour les locaux.
(SALANQUE CR/ CABESTANY 6 – CANIGOU 10).

On sent que les minutes qui suivent vont être longues surtout que la réorganisation opérée nous rend fébriles. 
Nous approchons du quart d’heure de jeu et nouveau coup du sort. Alors que l’engagement physique est à son comble, sur une nouvelle attaque des « all black » de la plaine, l’arrière local reste au sol.On craint le pire, et par mesure de prévention, il est décidé de le faire évacuer par les pompiers. La rencontre va être interrompue une bonne vingtaine de minutes…
A la reprise, nous sommes sous occupation des locaux.
Nous avons du mal à desserrer l'étreinte des hommes de la plaine. Et sur un placage « limite », nous sommes sanctionnés à juste titre d’un carton jaune.
Le buteur local ne va pas se faire prier, et rajoute trois points supplémentaires dans l’escarcelle. 
(SALANQUE CR/ CABESTANY 9 – CANIGOU 10).
La tension est au maximum. Le STAFF du CANIGOU va alors modifier l'organisation de l'équipe.
Dès le coup d’envoi, la solidarité, l’expérience des phases finales, et sous l’impulsion des avants catalans, le tsunami du Canigou va s’abattre pendant 15 minutes et ravager les côtes salanquaises….
Les « all black » catalans craquent, et se font pénaliser à tour de bras… Or, contrairement à ce qui était convenu, les joueurs décident de ne pas prendre les points au pied. On ne respecte pas les consignes et pourtant un passé proche devrait nous faire réfléchir. Nous aurons l'occasion d'en reparler en petit comité.
On joue la 63° minute et sur une nouvelle pénalité jouée à la main, c’est le pilier du Canigou Alban BENEZIS, dernier servi, qui s’écroule dans l'en-but. L’essai sera transformé par le buteur catalan.
(SALANQUE CR/ CABESTANY 9 – CANIGOU 17).

Alors qu'il ne reste plus 10 minutes à jouer, les locaux sont abattus et résignés. Ils doivent marquer deux fois pour espérer revenir dans la partie, dont minimum un essai transformé.
Les dernières minutes sont à l’avantage des visiteurs, malgré quelques tentatives frileuses des véloces trois quarts locaux.
L’arbitre catalan libère enfin les gladiateurs, et pour le deuxième week-end consécutif, ce sont les hommes du Canigou qui sortent vainqueurs.
A noter l’excellent comportement de l’ensemble des joueurs, entraîneurs et ce, favorisé par un bon arbitrage.

Félicitations à l’équipe de SALANQUE SC/ CABESTANY pour son match, pour son parcours depuis le début de la saison. Peut être était-elle trop sure d'elle ou n'a t-elle pas su mal gérer la pression de l’événement ....

Que dire des hommes du Canigou ?
Que de valeurs, que de courage, que d’abnégation et de générosité pour aller se chercher ce match qui ne nous était vraiment pas destiné au vu des différents paramètres énoncés supra. 
Aujourd’hui on peut vraiment y croire, encore…
Une vraie marque de fabrique, un AOC…
Mais dans ce jeu, dans ce sport, il n’y a pas place pour les tricheurs, vous en avez eu la preuve cet après-midi. Certains d'entre vous ont ressenti samedi ce sentiment de cohésion, de force et d'unité du groupe. Vous cueillez les fruits de votre travail hebdomadaire depuis le début de la saison. On commence les matchs à fond et ensuite on accélère !!!!! 

La réception d'après match a été assurée par nos amis Villelongais ou plutôt Villelongaises car nous étions dans le fief du rugby féminin catalan.
Nous remercions nos hôtes pour leur accueil toujours aussi sympathique. 
Le groupe s’est ensuite retrouvé chez notre ami «Fernand» à Prades, pour savourer la victoire (...) puis au siège de l’école de rugby pour partager un moment de convivialité autour d’une succulente « paella ».

Maintenant place à quinze jours de repos (à la mode de votre STAFF) pour préparer notre « prochain » objectif, les quarts de finale.

Le match aura lieu le samedi 02 avril 2016 contre l’équipe de RST VENDRES/CHEMINOTS ( Le terrain neutre n’est pas encore connu à ce jour )

A nous, à vous d’écrire la troisième page…de ce chapitre, qui serait synonyme de qualification en phase finale du championnat de France !

Le poète français, PAUL Eluard disait « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous »
Quant à Coluche, il disait : La victoire est brillante. L'échec est mat !!!! 

Rendez-vous mercredi 15h00 au stade du Lycée.

Le STAFF




LES CADETS GAGNENT FACE A PLAGE D'ORB
Samedi 12 Mars 2016

Quand on y a goûté, on en redemande….

Nouveau chapitre, nouvelle page…..

Le groupe du Canigou a rendez-vous dans l’Hérault, contre l’équipe de Plage d'Orb, (Rassemblement des clubs de SERIGNAN, VALRAS, CERS et PORTIRAGNES), en 1/16 de finale du championnat TEULIERE A du Languedoc – Roussillon.
C’est peu vous dire que l’on redoute cette rencontre.

En effet :
Ça fait des décennies que l’on « ferraille » contre ces équipes.
Ils ont fini quatrième de la poule 3 et nous 1ers de la poule 4, dont mathématiquement, ilssont plus forts que nous.
On les joue en match éliminatoire et de plus chez eux, merci le règlement !
Cette rencontre, éliminatoire est une première pour certains de nos jeunes. Pour d’autres et nous, c'est une nouvelle épopée qui commence….mais la deuxième est souvent plus difficile à aborder surtout quand on est passé si près du graal ….
C’est pour vous dire que ce match est pris très au sérieux.

Une victoire nous ouvrirait les portes d’un 1/8 de finale, la chance de faire un quart de finale même en cas de défaite en 1/8 (car le perdant sera basculé en quart de finale du championnat TEULIERE B). Cela permettrait surtout d’éviter une fin de saison prématurée…même si un challenge est organisé pour les non qualifiés et les perdants des 1/16….
Pour ce match crucial, il n'y a pas de chamboulement notoire dans la préparation hebdomadaire, ni dans le repas pris en commun ! (Y-aurait-il des superstitieux ??).
Seul changement notoire : l'entraînement prévu le mercredi a eu lieu le mardi soir car certains de nos jeunes participaient aux finales académiques.
A ce titre, nous pouvons féliciter, Mathieu GRIEU-DRAPIER (il ne doit pas s’en rappeler en
plus…), Benjamin DIMIER, Guillem MONTAGNE et trois anciens pensionnaires des cadets de l’an dernier Clément PUY, Jean SZARVAS et Dylan POUJOLS, pour l'obtention du titre de champion Académique de jeu à 13 et la qualification pour les finales nationales (et oui, comme quoi, il y a qu’un seul rugby mais avec des règles différentes). Bravo à eux…

Nous avons commencé la saison a près de 35 joueurs et ce sont encore plus de 25 joueurs qui ont transpiré cette semaine sur le pré afin de préparer ce 16ème. Cette fidélité, ce plaisir de s'entraîner, de vivre en équipe, ce comportement est une grande qualité. Continuez ainsi.
La réussite est le fruit du travail.

Après la traditionnelle mise en place matinale au stade Clément PADRIXE de PRADES,
l'équipe rejoint le complexe sportif Marcellin AITA à Sérignan (34).
L’équipe mise en place par le staff, pour cette rencontre est la suivante :

VANNI - BOSC – BENEZIS
DEVOS – DIMIER
GRIEU- GRAPIER – MONTAGNE - BONNEIL
ELIAS (m) – HEMMERLE (o)
PREVOST – RIU (Cap.) – SALIES Guillem – LORY
MARTY

« Jokers »
AUNEZ – GRIEU Axel – MICCI – CAPELA – CAMBILLAU - BOUSIGUES - PRATVIEL

A 15h00, l’arbitre M. BOUSQUET du comité du Pays Catalan siffle le début de la rencontre, assisté à la touche par messieurs ROCHETTE et PALACIOS du comité du Languedoc.
Les catalans engagent après avoir gagné le « toss » alors que nos adversaires ont décidé
de jouer contre le vent. Les hommes du CANIGOU sont de suite dans la partie et prennent le jeu à leur compte, en faisant jouer les « gros » et la cavalerie, et on profite du vent pour occuper le terrain. 
Les Héraultais sous pression, accumulent les fautes, et pressent au plus pressé….
Nous sommes à la 4ème minute et premier coup de théâtre : Sur une pénalité contre les locaux, on ne prend pas les poteaux. On joue rapidement et le n° 8 catalan, Guillem MONTAGNE, dernier servit dépose le « cuir » dans l’en-but. 
La transformation ne sera pas réussie.
(CANIGOU 5 – SERIGNAN 0).

Sur le coup d’envoi, la récupération est encore à l’actif des catalans, mais au lieu d’accentuer le combat, le travail de sape, de respecter les consignes, de profiter de l’appui du vent, on se laisse démobiliser par le faux rythme des Héraultais.
On lâche trop de ballons.. C’est dommage….
Le premier quart d’heure reste catalan.
Les « rouges » (pour l’occasion*), mettent toujours de la pression sur leur adversaire.
* (Car à la demande de l’arbitre et comme le stipule le règlement fédéral, en cas de maillot trop ressemblant et pouvant porter à confusion, le club visiteur doit changer les maillots que doit lui fournir l’équipe qui reçoit. Mais nous avions anticipé et amené un second jeu de maillots afin de jouer avec nos propres couleurs).
L’arbitrage « laxiste » sur les hors jeux et les zones de « rucks », fausse un peu le débat, mais soit….à nous d’être plus exigeants, plus efficaces et malins….pour bonifier ces temps forts. 
On joue la 26ème minute et sur une belle combinaison sur une pénaltouche, le troisième ligne centre, Guillem MONTAGNE, explose le défenseur pour pointer le deuxième essai du Canigou. L’essai ne sera pas transformer.
(CANIGOU 10 – SERIGNAN 0).
Sur le coup d’envoi, on retourne immédiatement dans le camp des bleus et jaunes qui se font pénaliser. On décide de jouer rapidement. La puissance catalane mettra en orbite le véloce (et têtu…mais ne serait-ce pas une qualité ??) seconde ligne, Matéo DEVOS, pour inscrire le troisième essai catalan. L’essai ne sera toujours pas transformé.(CANIGOU 15 – SERIGNAN 0).
On pense avoir fait le break mais sur le coup d’envoi, on n’arrive pas a sortir de notre camp et les dernières minutes de cette première mi-temps sont à l’avantage des Héraultais.
On fait trop de fautes encore…et le talonneur catalan est sanctionné d’un carton blanc ( lui qui habituellement voit rouge…..).
Mais encore une fois la défense du Canigou est très 
hermétique et efficace.

La mi-temps intervient sur ce score en faveur du CANIGOU.

Après la « pause orange », et quelques modifications tactiques, les bleus et jaunes engagent et tout de suite, nous mettent sous pression. 
Face au vent, nous subissons. On n’arrive pas à maîtriser, à contrôler le ballon comme en première mi-temps, le premier quart d’heure est à l’avantage des Héraultais.
On prend l’eau. Ils alternent très bien le jeu avec des relances de jeu dans le « retour » qui nous mettent systématiquement en danger… (A méditer). 
Et sur une nouvelle action collective, l’excellent n° 14 adverse, suite à un moment d’hésitation et surtout à une absence d’implication individuelle (trop de placage ratés), franchit la ligne de but catalane. L’essai ne sera pas transformé. 
Nous jouons la 37ème minute, (CANIGOU 15 – SERIGNAN 5).
Ça va être long et compliqué….dans cette configuration !
Sur le coup d’envoi, la réaction catalane se fait attendre puisque l'on rate le coup de pied….
La pression est à son comble aussi bien sur le terrain que sur les bancs de touches.
Tout juste le carton blanc rentré, on se fait pénaliser pour un placage un peu « appuyé »,mais soit.....
L’engagement physique est à son maximum, les décisions du corps arbitral sont à certains moments surprenantes et ce dans les deux sens. Ce qui donne l’occasion aux « héraultais » de revenir dans le match, mais le buteur local rate deux fois la cible…
Pour la suite, il nous faudra un peu plus de maturité, de patience pour gérer ces moments « faibles » (N’est-ce pas M. Drop..il se reconnaîtra ! ).
La marée (pourtant on joue en méditerranée…) est passée. On peut utiliser l'expression favorite de Roger COUDERC : « La cabane est tombée sur le chien, mais le chien n’est pas mort ».
Sous l’impulsion de nos leaders conjuguée à la rentrée de nos « jokers », nous contrôlons à nouveau les débats, privant par là-même les Héraultais de munitions et heureusement…… (sauf sur mêlée simulée, vive le règlement encore !).
On a plusieurs occasions loupées par un manque de rigueur individuelle. Ce que l'on a dit à la mise en place, on n'en tient pas compte. (Chuttt, pas de nom. On en reparlera mercredi des crochets intérieurs).
Alors qu'il ne reste plus que 10 minutes à jouer, sur une récupération, le n° 8 catalan, Guillem MONTAGNE, encore lui, déboule sur le petit coté et après une course de plus de 60 mètres linéaires (et pas millilitres.. il comprendra) plonge en-but.
L’essai ne sera toujours pas transformé.
(CANIGOU 20 – SERIGNAN 5).

Les locaux sont abattus et résignés et les dernières minutes sont à l’avantage des visiteurs. 
L’arbitre catalan libère les protagonistes, La joie est catalane et la déception héraultaise.
Félicitations toutefois à la jeune équipe de Plages d’Orb pour sa prestation, pour n’avoir jamais capitulé et fermé le jeu. L'année prochaine, il faudra compter sur cette équipe. 
A noter l’excellent comportement de l’ensemble des joueurs, entraîneurs et remercier le club et la ville de Sérignan pour l’accueil qui nous a été fait.
C’est ça aussi le rugby.




TRISTE SAMEDI A ELNE POUR LES MINIMES
Samedi 12 Mars 2016

Nos minimes se sont déplacés ce samedi matin à Elne pour rencontrer Elne et Thuir en troisième phase départementale UFOLEP/FFR.

Le premier match contre Elne s'est soldé par une lourde et logique défaite 34 à 0, face à une équipe très athlétique qui s'était précédemment qualifiée en niveau régional. Nos joueurs sont rentrés sur le terrain la fleur au fusil en pensant que les quelques individualites de l'équipe pourraient les faire gagner. Il n'en fût rien, car à ce niveau tous les joueurs doivent être impliqués et motivés. Nos joueurs ont bafoué les fondamentaux de ce sport (avancer droit et soutenir son partenaire en attaque et en défense) et ont pris une leçon de rugby. Ce match a été un festival de plaquages manqués, d'en avants, de mauvaises passes,... dus à un manque d'agressivité de l'ensemble des joueurs.

On pouvait espèrer beaucoup mieux au second match contre THUIR qui n'était pas au complet, et que nous avions déjà largement battu deux fois auparavant. Même s'il y eu un peu de mieux, cela reste insuffisant et nous sommes passés très prés de la défaite. En effet, la victoire s'est dessineée sur la dernière action car notre équipe étaient au pied du mur (victoire 24 à 15).

Une vive réaction est attendue dès samedi prochain, car les joueurs n'ont pas pris de plaisir sur le terrain et n'en ont pas donné au staff et aux supporter. Présence de tous indispensable à l'entrainement de mardi au stade Clément Padrixe, pour analyser ces matchs, mettre les bouchées doubles et repartir de l'avant.




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 >>

Ecole de Rugby du Canigou
Conception et copyright : Hermès Concept