Ecole de Rugby du canigou
Résultats Ecole de Rugby du Canigou

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 >>

BELLE VICTOIRE DES CADETS EN 1/4 DE FINALE DU CHAMPIONNAT TEULIERE LANGUEDOC ROUSSILLON A GRUISSAN : CANIGOU 10 / ST JEAN DE VEDAS 7
Samedi 21 Mars 2015

IL N'Y A PAS DE BONHEUR SANS LIBERTÉ, NI DE LIBERTÉ SANS VAILLANCE

(Citation de Thucydide, La guerre du Péloponnèse)

En 1/4 de finale du championnat TEULIERE A du Languedoc – Roussillon.  le groupe du Canigou s'est rendu samedi 21 mars 2015 à GRUISSAN pour y affronter l’équipe du ROV (Entente ST JEAN DE VEDAS/MOSSON/COULAZOU)

Au rayon des bonnes nouvelles, on peut noter la reprise de Dylan POUJOLS suite à sa blessure à l’épaule, qui l’avait privé de terrain depuis 3 semaines.
C’est donc un groupe de 22 joueurs qui s’est retrouvé samedi matin. Contrairement à nos habitudes et en raison des fortes pluies qui s'abattaient sur la capitale Conflentoise, la mise en place s'est déroulée à la Halle des Sports de Prades mise à notre disposition dans l'urgence par la Mairie. 
Après le repas pris en commun, vers 11H30, l’équipe prend la route de l’Aude en bus.

Il est 13H15 quand le bus stoppe le moteur au stade de la Mateille à Gruissan, sous un temps très menaçant.

Après avoir pris possession des lieux, la pluie a commencé à s'abattre sur le stade. Il allait donc falloir prendre en considération ce nouvel aléa. 

L’équipe mise en place par le staff, pour cette rencontre est la suivante : 

POUJOLS  - COULET – YACONO
TEIXIDOR – Ben « La Solution » DIMIER
GRIEU- GRAPIER – MONTAGNE - BROUSSE (Cap.)-
        BANTOURE (m) – PUY (o)
SZARVAS – NADAL –PARENT – CAPARROS
LORY
« Jokers » - GARRIGUE – BEKEIRA Yazhid - RIU - BOUSIGUE – PREVOST –ELIAS - RODRIGUEZ

 

A 14h30, l’arbitre M. OLMO Jacques, du comité du PAYS CATALAN siffle le début de la rencontre, assisté à la touche par messieurs FONTEZ et ROGER du comité du Languedoc.

Les catalans engagent après avoir gagné le « toss » Nos adversaires jouent quant à eux avec le vent dans le dos.
Les hommes du CANIGOU sont tout de suite dans la partie et bien leur en a pris car notre adversaire du jour n'a pas laissé la place à un quelconque round d'observation
Très vite, nous avons pu mesurer la valeur individuelle et collective de cette équipe. Sa place en quart de finale n'avait pas été usurpée !!!!
Saint Jean de Védas faisait preuve d'une très bonne organisation offensive et défensive. Quant à ses lignes arrière, elles prenaient bien les espaces.
Face au vent, les catalans sont sous pression, mais ne lâchent rien bien au contraire. Plus la pression augmente et plus l’efficacité défensive s’accroît. Il pleut des « tampons !!!!»….
Les hommes du Canigou exercent un excellent pressing ce qui leur permet de desserrer l'étreinte et d'aller occuper le camp adverse.
Nous sommes dans le premier quart d’heure, et une première occasion se présente au buteur catalan. Mais malheureusement, de 35 mètres à droite des poteaux et dans les bourrasques, la cible est manquée. (CANIGOU 0 – ST JEAN DE VEDAS 0)
Le scénario du match reste le même. Le match est passionnant, intense comme le rideau de pluie qui s'abat sur Gruissan..

Les hommes de la banlieue Montpelliéraine assiègent le camp catalan et font parler la cavalerie. Mais il n’y a rien à faire. Les catalans ont décidé qu'aujourd’hui, ça ne passerai pas..
Et qu’est-ce qu’il y a de plus têtu qu’un catalan ? Et bien 22 catalans !!!!!
Il faut attendre la 25 minutes, pour voir l’ouverture du score. C’est le Canigou qui va ouvrir le score par son buteur sur une des rares incursions dans le camp Héraultais. (CANIGOU 3 – ST JEAN DE VEDAS 0).
On se dirige vers la fin de cette première mi-temps. Chaque Staff a utilisé et mis à profit son temps mort pour effectuer les modifications stratégiques. 
Il reste quelques secondes à jouer.  Les héraultais poussent et poussent encore. Ils se rapprochent de la ligne d'en but mais encore une fois, les catalans leurs subtilisent la « gonfle » et peuvent se dégager.
Malheureusement, le dégagement est manqué et le ballon reste sur l'aire de jeu (Pourtant, un homme averti en vaut deux…)
Nos Cadets reprennent la pression et sur un excellent enchaînement, le numéro 10 casse le dernier placage et pointe en « dame » et transforme lui-même l'essai.
(CANIGOU 3 – St JEAN de VEDAS 7).

La mi-temps intervient sur ce score en faveur des joueurs de l'Hérault.

Après la « pause oranges », et quelques modifications tactiques, les rouges et noirs engagent et nous mettent immédiatement sous pression.
Même avec l'aide du vent, nous subissons. Nous n'arrivons pas à profiter de cet allié pour occuper le camp adverse.
Saint Jean de Védas maîtrise le ballon et investit  le camp des catalans.
Malgré un temps exécrable, la qualité du jeu est remarquable de part et d’autre avec très peu de fautes de mains ;
Les héraultais sont maîtres des débats et l'on sent le dénouement très proche. La domination est quasi permanente de la part de notre adversaire. Peut être trop !!!!
Une première pénalité est ratée ! Celle-ci aurait pu sceller le sort du match.
Une deuxième pénalité est accordée par M. l'arbitre et nous sommes sanctionnés d'un carton blanc. Est-ce par excès de confiance ou  manque de lucidité, toujours est-il que nos adversaires ne la tentent pas et optent pour la pénaltouche.
Sur cette dernière, le contre catalan fonctionne à merveille. Le premier « bloc » subtilise le ballon et permet de nous dégager. L’engagement physique et la tension nerveuse sont alors à son comble !
Les héraultais sont pénalisés sur leurs propres 40 mètres. Malgré l'aide du vent, nous décidons de taper en touche car trois points ne sont pas suffisants pour passer devant au score.
Sur celle-ci, les « Venasiens » se font pénaliser. Mêmes causes mêmes effets ! L'arbitre inflige un carton blanc à un joueur du 8 de devant héraultais.
En supériorité numérique, les catalans choisissent de prendre la mêlée. Le choix sera judicieux car sur la sortie et deux ou trois temps de jeu plus tard, le numéro 8, Guillem MONTAGNE va se saisir du ballon à 10 mètre de la ligne d'en but et lancé tel le petit train jaune descendant « Le Paillat » va s’écrouler en terre promise faisant exploser de joie toute l'équipe, le staff et les très nombreux supporters qui avaient bravé de mauvais temps !!! Le numéro 12 et buteur, Matthieu PARENT va transformer l’essai.

(CANIGOU 10 – St JEAN de VEDAS 7).

Il reste alors 5 minutes à jouer. Sur le coup d’envoi, les héraultais récupèrent le ballon mais sont poussés en touche à hauteur des 22 mètres catalans. Le lancer parfait permet à nos joueurs de s’emparer du ballon. L'action qui suit voit les héraultais commettre une de leurs rares fautes de mains. L'arbitre accorde une mêlée en faveur des catalans et leur indique qu'il s'agit de la dernière action. Nous dégageons en touche et l'arbitre siffle la fin du match !!!!!!!!!!

(CANIGOU 10 – St JEAN de VEDAS 7).

Que dire de ce match ?
Et bien tout d'abord, nous pouvons dire que pour atteindre un tel niveau d'intensité, il faut un adverse de qualité. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Saint Jean de Vedas n'en manquait pas faisant preuve d'une remarquable organisation et de belles qualités individuelles. Il s'agit assurément de la plus solide équipe rencontrée jusqu'à présent !!!
Peut être a-t-elle été trop sure d’elle ou a su mal gérer la pression du dernier quart d’heure ? L'adage qui dit que «dominer n’est pas gagner» s'est encore vérifié samedi.
Malgré l’enjeu, on peut féliciter le comportement de l’ensemble des participants sur et en dehors, aidé en cela par un bon arbitrage.
Une mention particulière aux nombreux supporters catalans venus encourager notre équipe et qui ont donnés de la voie durant toute la partie…..Patapim…Patapam…. !!!

Que dire des catalans ?
Que de valeurs, que de courage, que d’abnégation et de générosité pour aller se chercher ce match qui ne nous était vraiment pas destiné, vu la physionomie de la partie. On s'aperçoit que les défaites enregistrée au cours de la phase de qualification nous ont finalement beaucoup aidé car dans l'adversité, nous avons relevé la tête au lieu de la baisser et nous sommes allés chercher au fond de nous des vertus enfouies !!!!!
Aujourd’hui on peut vraiment y croire. Nous avons le potentiel pour aller au bout.
Ce jeu, ce sport ne laisse pas place aux les tricheurs. Aujourd'hui, nous en avons eu la preuve. Personne ne s'est échappé !! Dans ces moments, on ne peut pas se cacher.
Il nous reste du travail sur plusieurs secteurs comme l’organisation sur les rucks, le jeu au pied, le jeu de trois-quarts…etc.
Après la réception de nos amis de l’aviron Gruissanais, que nous remercions au passage pour leur toujours sympathique accueil, le groupe (Joueurs, encadrements, parents, amis, etc) s’est retrouvé chez notre ami et partenaire Olivier du bar Le Central  à Prades, pour commencer à « arroser » la victoire (pourtant, on en avait eu du liquide…tout l’après-midi !!!).
Après le repas partagé au siège de l’école de rugby, la soirée s'est poursuivie  jusqu’à l’aube sous les sunlights du Casino de Vernet-les-Bains.

Maintenant place à quinze jours de repos pour préparer le premier de nos objectifs : Gagner la demi-finale pour sortir en championnat de France….
Le match aura lieu le samedi 04 avril 2015.

On ne sait pas encore contre qui car le quart de finale entre Elne et Le Boulou/Cabestany n’a pas pu arriver à son terme en raison des mauvaises conditions météorologiques.
La rencontre a été reprogrammée ce samedi 28 mars 2015 à 15h00 à ESPIRA de l’AGLY.

Rendez-vous mercredi à 14h00 pour l'entraînement au stade de Vernet les bains.

Le STAFF




LES PREMIERS- PAS ET LES POUSSINS AU CHALLENGE AUTHIER A PRADES
Samedi 14 Mars 2015

Compte rendu à suivre




LES BENJAMINS ET LES MINIMES A AU CHAMPIONNAT REGIONAL A CAPESTANG
Samedi 14 Mars 2015

A suivre compte rendu




CADETS U16 : SAMEDI 7 MARS 2015 - 1/8 DE FINALE - CANIGOU contre SIGEAN/PORT LA NOUVELLE à MILLAS (66) - LES PHOTOS SONT DANS L'ALBUM
Samedi 14 Mars 2015

Parfois, on ne voudrait rien dire, rien écrire, tout garder pour soi pour mieux apprécier, mais le rugby est un sport d’équipe alors nous allons partager ……..

Le groupe du Canigou avait rendez-vous à MILLAS, contre l’équipe de SIGEAN / PORT LA NOUVELLE en 1/8 de finale du championnat TEULIERE A du Languedoc – Roussillon.
(Les finalistes sortiront en championnat de France de ladite compétition)
Cette rencontre éliminatoire était une première pour nos jeunes et pour les entraîneurs.

Nous n'avons rien chamboulé dans la préparation hebdomadaire ni dans nos habitude culinaires  d'ailleurs, superstition quand tu nous tiens !!!!!!
Seul bémol, l’absence de Dylan POUJOLS, blessé à l’épaule et d' Adrien SOLERE, en voyage scolaire. Lorenzo ALESSO, côte fêlée est quant à lui venu s'inscrire sur la liste affichée sur la porte de l'infirmerie aux côtés de BEKEIRA Yacin, BEDRIGNAN Dany, PRATVEIL Théo et VERGES Simon).

Après la traditionnelle mise en place matinale au stade Clément PADRIXE de PRADES, l'équipe rejoint le stade municipal « Roquefort » de Millas.

L’équipe mise en place par le staff, pour cette rencontre est la suivante : 

COULET  - BEKEIRA Yazhid – YACONO
TEIXIDOR – DIMIER
GRIEU- GRAPIER – MONTAGNE - BROUSSE (Cap.)-
        BANTOURE (m) – PUY (o)
SZARVAS – NADAL –PARENT – CAPARROS
LORY
« Substituants » - GARRIGUE – RIU - BOUSIGUE – PREVOST –ELIAS - RODRIGUEZ

Les maillots seront remis par deux anciens cadets de la JOP, Jean SICART et Romain ANGLADE, pensionnaires de l’équipe fanion de la JOPCC.

A 14h30, l’arbitre M. PABLO du comité du LANGUEDOC siffle le début de la rencontre, assisté à la touche par Messieurs HAUGHTON et PUIG du comité du Pays catalan.

Les catalans engagent après avoir gagné le « toss » alors que nos adversaires ont décidé de jouer contre la « Tramontana ». Les hommes du CANIGOU entrent tout de suite dans la partie et prennent le jeu à leur compte, en faisant jouer les « gros » et occupant le terrain.
Les audois sous pression, accumulent les fautes, et sont pénalisés.
Nous sommes à la sixième minute et premier coup de théâtre. Sur une action de la cavalerie catalane, les centres audois se télescopent violemment et doivent sortir sur saignement. L’arbitre les pénalise sur cette même action. Le centre catalan, va prendre les poteaux et ouvrir le score.
(CANIGOU 3 – SIGEAN 0).
Sur le coup d’envoi, la récupération est encore à l’actif des catalans, qui chargent sur près de 20 m. Les sigeanais sont pénalisés. De près de 45 m légèrement à gauche, le buteur catalan, passe le ballon entre les perches. (CANIGOU 6 – SIGEAN 0).
Le premier quart d’heure est catalan, mais on sent les jeunes audois se remobiliser, se réorganiser.
Ils font jouer leur puissante et mobile troisième ligne mais les catalans ne lâchent rien. La rencontre s’équilibre. Les défenses prennent le pas, sur les attaques.
Les bleus et blancs du Canigou profitent du vent pour occuper le terrain et mettre encore la pression sur leur adversaire. L’arbitrage laxiste sur les hors jeux et les zones de « rucks » ne permettent pas à nos joueurs de profiter de cette domination et du monopole du ballon.
Un nouvelle pénalité est tentée par le buteur du Canigou mais elle va passer malheureusement  légèrement à coté. Le break est raté.
Les dernières minutes de cette première mi-temps, seront à l’avantage des Audois.
Mais encore une fois la défense du Canigou est très hermétique et efficace.

La mi-temps intervient sur le score de 6 à 0 en faveur du CANIGOU.

Après la « pause citrons », et quelques modifications tactiques, les rouges et jaunes engagent et nous mettent immédiatement sous pression.
Face au vent, nous subissons. Nous n’arrivons pas à maîtriser, à contrôler le ballon comme en première mi-temps. Ce premier quart d’heure est à l’avantage des audois.
Et c'est sur une action individuelle de l’excellent n° 15 audois, suite à un moment d’hésitation et surtout à une absence d’implication individuelle (trop de placages ratés) que  la ligne de but catalane va être franchie à la 50° minutes de la rencontre. L’essai sera transformé. (CANIGOU 6 – SIGEAN 7).

On peut réitérer la célèbre citation de Roger COUDERC «  La cabane est tombée sur le chien, mais le chien n’est pas mort ».
Sur le coup d’envoi, la réaction catalane ne se fait pas attendre. C'est une belle réaction d’orgueil malgré une pression à son comble aussi bien sur le terrain que sur les bancs de touches.
A nouveau, l’organisation catalane maîtrise le ballon et prive les audois de munitions et heureusement……
L’engagement physique est à son maximum, les décisions du corps arbitral surprenantes à certains moments (dans les deux sens). Ce qui donne l’occasion aux « sigeanos » de tuer le match, mais le buteur audois rate deux fois la cible.
Et sur une des seules occasions en seconde mi-temps (allez comprendre) que le buteur catalan, Matthieu PARENT va faire « mouche ». (CANIGOU 9 – SIGEAN 7).
Il reste 10 minutes a jouer (P….n que c’est longs dix minutes….)., les audois font le siège du camp catalan. Les offensives fusent mais la défense du CANIGOU faiblit mais ne rompt pas.
Avant dernier tournant du match, un manque de maîtrise ou d’expérience sur le banc audois…, un officiel dépasse les limites et sur injonction du juge de touche, l’arbitre de champ voit « rouge » et inflige un carton rouge à l’entraîneur pour « non respect des obligations de fonction » (pour rester politiquement correct).
Ce carton rouge entraîne de facto la sortie d’un joueur de champ et voilà les audois à 14  (à 7 devant) jusqu'à la fin du match.
Enfin, dernier tournant du match : Plus que 3 minutes à jouer. Sur une faute au sol des catalans, l’arbitre à juste titre, donne la gagne au bout du pied, 25 mètres en face au poteau. Moment de panique ou d'on ne sait quoi.... Toujours est-il que les audois décident de jouer la pénalité à la main. Ils vont ainsi « manger la feuille de match » comme l'a si bien dit Jean Pierre Gary.
Les dernières minutes sont invivables. Sur une dernière offensive audoise, l’arbitre sanctionne un passage à vide et ordonne la dernière mêlée de la partie, synonyme de fin de match et de victoire.

L’arbitre languedocien libère les protagonistes. L’euphorie est catalane et la déception audoise. La mouche avait choisit son âne….
Félicitations à l’équipe de Sigean/Port la nouvelle pour sa prestation et bonne route en TEULIERE B. Comme a pu le dire un des entraîneurs, « il était écrit que vous deviez gagner »..
Si ça pouvait être écrit tous les week-ends ! On signe !!!!

Nous avons assisté à un vrai match de phase finale où passion, la ferveur, la bravoure et le suspens étaient au rendez-vous.

La route continue. Félicitations aux 21 joueurs. Merci à l’ensemble des parents et spectateurs venus aussi nombreux faire le 16° hommes.
Le retour à Prades a donné l'occasion de fêter cette victoire chez Olivier LAFFONT. Il a également permis la remise à tous les membres du staff  de bonnets en laine confectionnés au coin du feu par la grande Sophie alors qu'au dehors s'accumulait à peu près 1 mètre 20 de neige !!!!  Merci beaucoup Sophie !!!!!  La soirée s'est terminée au siège avec quatre bouts de pizzas, un peu de liquide et …....les lacs du Connemara !!!!
Maintenant rendez-vous samedi prochain, contre l’équipe de la banlieue Montpelliéraine, SAINT JEAN DE VEDAS/MOSSON/COULAZON vainqueur de nos amis « Argelésiens » en 1/8 sur le score de 12 à 7.
La semaine va permettre au staff de faire l’analyse de la rencontre, de bonifier (sans jeux de mots ! n’est-ce pas Sophie) ce qui était négatif et de préparer ce nouveau rendez-vous avec l’histoire.

Nous sommes fier de vous et avons totalement confiance en vos moyens.

Comme l’a soufflé un grand philosophe, étudiant à Montpellier, originaire de la « Baronnie », adepte de préparation physique et dont on taira le nom, « Ça peut aller plus vite que le temps de l’imaginer » !!!

Rendez-vous mercredi 14h00 au stade Clément Padrixe à Prades.

Le STAFF




LES MINIMES B A ESPIRA DE L'AGLY POUR LE CHAMPIONNAT DEPARTEMENTAL
Samedi 14 Mars 2015

Compte rendu prochainement




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 >>

Ecole de Rugby du Canigou
Conception et copyright : Hermès Concept